Madinina, L'île aux fleurs, l'île des revenants, chalè, chalè !!!

Fruit présenté : Pomme Canelle

  • Accueil
  • > Archives pour le Lundi 3 novembre 2008

3 novembre, 2008

Cultivez naturellement

Classé dans : Bien-être - Rimèd razié — CATORC Charles @ 18:20

http://agorimie-lova.over-blog.com/pages/ecologie_nature_et_respect_de_la_planete-586167.html

De plus en plus de jardiniers délaissent les produits chimiques au profit des engrais naturels, économiques, inoffensifs et biodégradables.

Les engrais naturels préservent la qualité nutritive des plantes et la fertilité des sols, en les apportant trois éléments indispensables : l’azote, le phosphate et la potasse.

Il existe plusieurs sortes d’engrais naturels : les amendements organiques, les fertilisants et les engrais verts.

Les amendements organiques (composts, fumiers, terreaux) modifient ou améliorent la structure physique et microbiologique du sol.

« L’humus qu’ils renferment allège les terres lourdes, retient l’eau dans les terrains légers, régularise les échanges de l’eau, de l’air et de la chaleur entre le substrat, le végétal et l’air, évite le lessivage, retient les éléments fertilisants, favorise la vie microbienne et protège de l’érosion », explique Victor Renaud, pionnier du jardinage biologique et collectionneur de plantes potagères et de légumes anciens.

Mais, attention au fumier : trop frais, il risque de contenir des germes pathogènes.

Le compost, fabriqué à partir des déchets du jardin et de la cuisine apporte au sol de l’humus, issu de la dégradation des matières carbonées (paille, copeaux de bois ou feuilles mortes)

Il faut compter deux tiers de matières carbonées pour un tiers de matières azotées. Leur transformation en compost se fera naturellement, à condition de mélanger les différentes catégories de déchets, d’aérer les matières et de surveiller l’humidité. Le tas de compost peut occuper un coin de votre jardin ou être réalisé dans un bac spécifique acheté auprès d’une collectivité ou dans une jardinerie.

Vous touverez sur le site Internet de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) un mode d’emploi très simple. Il existe dans le commerce plusieurs types de composts.

http://www.cesurama.com/

Pour le semis, rempotages ou bouturages, vous trouverez également différents terreaux issus de déchets végétaux, sciures de bois, feuilles, fumier, etc. Leur couleur noirâtre s’explique par une décomposition beaucoup plus avancée que dans un compost.

D’autres produits naturels, vendus dans le commerce peuvent contribuer à modifier le degré d’acidité ou d’alcalinité du sol, déterminé par son pH. Le souffre permet de faire baisser un pH alcalin. Le lithothame (une algue marine calcaire) et la dolomie (roche du milieu marin) corrigent les terres trop acides.

D’autres substances organiques ou minérales fertilisent le sol par leurs apports en azote, phosphate, potasse et magnésium : poudre de corne torréfiée, tourteau de ricin, guano ou cendres.

Les engrais verts, quant à eux, fournissent une grande quantité de matière organique aux sols, source d’humus. Trèfle, luzerne, féverole ou pois restituent au sol l’azote puisé dans l’air. Ils constituent une couverture végétale qui atténue les écarts de température, stimule la vie microbienne, améliore la structure du sol et évite son érosion.

« Il est bénéfique de varier chaque année les végétaux utilisés comme engrais verts et de faire alterner des plantes de familles différentes », souligne Victor Renaud. Et grâce à eux, la terre bénéficie d’un habillage qui la rend moins triste pendant l’hiver.

                                                            http://recitpresco.qc.ca/ressources/banque/gmp/clipart/nature/printemps.htm

Site à visiter : www.ademe.fr/particuliers/Fiches/compost/index.htm

A lire : Composts, engrais et traitement bio, Victor Renaud – Rustica Editions

 

Vitalo.fr |
double sens |
♪♪**La riviere ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pourquoipastoi
| Location d'un studio à Sali...
| Donquichotte de la Mauritanie