Madinina, L'île aux fleurs, l'île des revenants, chalè, chalè !!!

Fruit présenté : Pomme Canelle

  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 28 novembre 2008

28 novembre, 2008

L’Aubergine

Classé dans : Fruits & Légumes du Pays — CATORC Charles @ 18:15

L'Aubergine dans Fruits & Légumes du Pays 230px-Aubergines

L’aubergine est une plante potagère annuelle de la famille des Solanacées, cultivée pour son fruit consommé comme légume. Le terme désigne aussi ce légume.

Le nom provient du catalan albergínia, lui-même issu de l’arabe al-bâdinjân, emprunté au persan bâdengân ( بادنجان ), qui désignait déjà cette plante. L’aubergine s’est aussi appelée mélongène (ou mélongine), terme conservé dans son nom spécifique ainsi que dans l’italien melanzana ou encore en grec melitzána (μελιτζάνα).

  • Synonymes : albergine, ambergine, beringène, bréhéme, bringèle, marignan, mayenne, melanzane, melongène, mérangène, méringeane, verinjeane, viadase… À la Réunion, elle est appelée bringelle.

Nom scientifique : Solanum melongena L., famille des Solanacées.

Plante cultivée comme annuelle dans les pays tempérés, car elle craint le gel. Dans les pays tropicaux, c’est une plante pérenne. Cette espèce est originaire d’Asie méridionale (Inde, Birmanie).

La plante, à port dressé, atteint 50 cm à 1,2 m de haut. Les fleurs, de couleur blanche ou violette, solitaires, sont portées à l’aisselle des feuilles. Les fruits de la variété la plus commune en France sont allongés et de couleur violet sombre, mais il existe des variétés de formes (depuis les aubergines rondes à farcir jusqu’à des formes très allongées) et de couleurs différentes (blanches, tigrées, …).

La culture de l’aubergine nécessite de la chaleur (la croissance s’arrête en dessous de 12 °C) et de l’eau. La plantation se fait par repiquage de jeunes plants de 6 à 7 semaines. De nos jours, la culture se fait souvent hors sol sous abri. La récolte intervient environ 5 mois après le semis.

Les aubergines sont de grands fruits pendants violets ou blancs. Le fruit cru a la texture d’une éponge et un goût assez désagréable, dû à la présence de saponines. Cuit, il devient tendre et développe une saveur riche et complexe, comparable à celle des champignons Portobello, voire du cèpe (l’introduction de tranches d’aubergine dans les cèpes séchés vendus dans le commerce est une fraude souvent constatée).

La variété qui ressemble de près à l’œuf d’une poule aussi bien en forme qu’en dimension est appelée de nos jours aubergine indienne. La variété cultivée en Occident a une forme similaire mais est beaucoup plus grande et sombre. La chinoise a la forme d’un concombre. Aussi bien la chinoise que l’indienne ont des couleurs qui varient du blanc à la tige jusqu’au pourpre brillant au pourpre profond, mais il existe des variétés albinos.

Remarque : greffée sur un pied de tomate, on obtient des fruits plus gros. La peau des variétés rouges contient de grosses quantités d’anthocyane, ce qui fait de l’aubergine un excellent antioxydant (si on consomme la peau !).

Solanum melongena

L’aubergine était déjà cultivée en Chine au 5e siècle; on en trouve la mention en Europe au 13e siècle où on l’appelait alors « mélonge »; en Italie, il semble qu’elle fut cultivée vers la fin du 14e s.

Cette plante est vivace dans les pays chauds, annuelle sous les climats tempérés. La tige, robuste et couverte de poils et d’épines courtes, peut atteindre 80 cm de haut. Le feuillage est vert et légèrement duveteux. Le fruit est allongé en forme de massue ou arrondi, violet plus ou moins intense et jusqu’à blanc.L’aubergine est toujours cueillie avant d’être mûre : à maturité, elle devient si dure et amère qu’il est impossible de la manger. Elle contient des tannins qui sont en partie responsables d’un brunissement de la pulpe à l’air. Sa chair est douce, fondante.

Les principales variétés sont :- La violette longue : la plus courante; longue, presque noire, à chair molle avec peu de pépins. Saveur équilibrée, peu amère.
- La violette striée ou aubergine italienne : légèrement recourbée, sans pépins. Goût identique à la violette.
-
La Little finger : plus petite, très foncée, chair parfumée et tendre.
- La violette de Florence : presque ronde, blanche et violette, chair ferme, peu de pépins. Légèrement sucrée.
- La blanche (ronde ou longue) : chair ferme avec de gros pépins, légèrement sucrée. Goût fin, texture compacte, elle absorbe moins de matière grasse à la cuisson.
- La jaune : ronde, petite, à la peau d’un beau jaune vif et à la chair vert tendre. beaucoup de pépins, amère et acide…

Peau lisse, ferme, bien dodue sous la main, les sépales bien verts, adhérents, épineux. Les fruits les plus gros et les moins jeunes ont davantage de graines.
Une peau fripée, mate virant au brun, c’est une aubergine ramassée depuis longtemps.
Si la peau rebondit sous la pression des doigts, le légume est trop jeune pour être consommé.

L’aubergine entre dans la composition de la ratatouille; elle peut être préparée farcie, en beignets, en gratin, dans une omelette, une pizza, une tarte, et une quiche, ou sautée, frite, en purée, en salade.
Elle accompagne viandes, volailles, poissons, gibiers, pâtes.

 

aubergines.jpg

3 types d’aubergine

 

Une petite recette : Aubergines farcies à la tomate et au jambon

Ingrédients :

Pour 4 personnes
3 ou 4 aubergines
15 cl de sauce tomate
250 grammes de jambon de Paris (blanc) en dés
3 ou 4 oignons
sel et poivre au goût
100 grammes de chapelure
20 grammes de beurre

Temps de préparation : 20 mn

Temps de cuisson : 40 mn

Préparation :

Faire bouillir les aubergines pendant 10 à 15 minutes.
Puis les couper en deux et les évider au centre.

Faire revenir les oignons dans de l’huile d’olive. Ajouter la sauce tomate, le jambon. Saler, poivrer.

Farcir les aubergines. Saupoudrer de chapelure et de noisettes de beurre. Mettre au four à thermostat 6 sur une plaque recouverte d’un papier sulfurisé.

 

auberginesetseslegumesfarcis81588.jpg

Aubergines et ses légumes farcis

Pâtés de cochon (Noël)

Classé dans : Confiseries et Pâtisseries — CATORC Charles @ 17:57

Aux Antilles, On déguste ces pâtés de cochon à Noël

(comme le nom l’indique). 

C’est rapide et facile à faire.

Pâtés de cochon (Noël) dans Confiseries et Pâtisseries

250g d’échine de porc
2 cuillères à soupe de vinaigre
4 cives
1 citron vert
3 gousses d’ail
2 feuille de bois d’inde

Quelques branches de persil
Thym
1
piment
1 jaune d’oeuf
1 cuillère à soupe de saindoux
Sel et poivre.

Hacher la viande après l’avoir lavée au vinaigre.

Ajouter le zeste du citron,cives émincées, ail pilé, feuilles de bois d’inde, piment, persil émincé et le thym.
Saler, poivrer.
Faire roussir le tout pendant 15 min dans une cuillère à soupe de saindoux.
Préparer la pâte brisée : Verser la farine en fontaine dans un saladier, mettre au centre l’huile et un peu d’eau glacée et salée. Mélanger pour obtenir une pâte homogène et laisser reposer quelques minutes.

Pétrir la pâte puis l’étaler au rouleau.
Découper des ronds à l’aide d’un grand verre.
Mettre un peu de farce au centre.
Couvrir avec un autre rond de pâte en pinçant les bords pour les souder.
Les déposer sur une plaque avec du papier sulfurisé.
Dorer avec le jaune d’oeuf.

Mettre à four moyen 25 mn.

On en prépare également au crabe, à la morue …

La Citronnelle

Classé dans : Bien-être - Rimèd razié — CATORC Charles @ 17:45

Synonymes 

Andropogon citratus D.C. 

Principaux noms vernaculaires 

Antilles françaises : ……………… Citronnelle. 

Costa Rica : ……………………… Yerba limon, zacate de limon. 

Cuba :…………………………….Cana de limon, cana santa. 

Dominique : ……………………… Lemon grass, zacate té. 

Guatemala : ……………………..Yerba limon, zacate limon. 

Guyane :………………………….Sitwonnèl. 

Haïti :……………………………. Fèy sitwonnèl, sitwonnèl. 

Honduras : ……………………….Zacate de limon, zacate de té. 

Porto Rico : ……………………… Lemon grass, limoncillo, zorra de limon. 

République Dominicaine : ……….. Limoncillo. 

Sainte-Lucie : ……………………. Lemon grass, sitwonnèl. 


Trinidad : ………………………… Fever grass, lemon grass sitwonnèl. 

Venezuela : ……………………….Citronela, hierba de limon, limoncillo, molojilo. 

Kréol………………………………..Sitwonèl 

Le nom de citronnelle rappelle l’odeur citronnée que dégage la plante froissée. Il existe d’autres citronnelles morphologiquement très différentes : Pectis elongata, Astéracées ; Triphasia trifolia, Rutacées ; Lippia triphylla, Vercacées, Hyptis capita, Labiées… 

 

Origines, distribution, écologie

Originaire d’Inde, la citronnelle est abondante dans toutes les régions chaudes du monde. Aux Antilles, elle est traditionnellement cultivée dans les jardins mais elle se rencontre aussi dans les champs, au bord des routes, à basse et à haute altitude. Elle tolère tous les types de sol sans exigence culturale particulière. Sa multiplication s’effectue par division de touffes. La première récolte des feuilles peut commencer quatre mois après la plantation. Il est important de ne pas couper les feuilles à moins de 10 cm du sol afin de permettre la repousse du feuillage. 

Description Botanique

Plante herbacée aromatique en touffe vivace par ses rhizomes stolonifères, la citronnelle présente des feuilles planes à nervures parallèles, longues (0,4 à 2 m) et 

étroites qui dégagent une odeur citronnée lorsqu’on les froisse. Les fleurs, panicules lâches, composées d’épis courts, sont rares, même pendant la saison des pluies. 

Historique et usages traditionnels

 

 Cette plante aromatique est connue dans tout le monde tropical pour ses propriétés digestives. L’infusion et la décoction des feuilles, considérées comme rafraîchissantes et sudorifiques, sont très utilisées contre la fièvre, les symptômes grippaux, les « gaz », la « pirézi » et les « inflammations ». La plante est aussi employée en bains relaxants et fébrifuges. On utilise l’essence de citronnelle en friction pour éloigner les moustiques et contre les impétigos du cuir chevelu des enfants. A Cuba et en Martinique, la décoction des feuilles est parfois proposée contre l’hypertension. 

Composition chimique et activité pharmacologique

La plante fraîche contient une huile essentielle riche en citral et en myrcène responsable de l’action antispasmodique et digestive et des triterpènes (cymbopogone, cymbopogonol). Les parties aériennes contiennent du B-sistostérol, du N-hexacosanol et du N-triancantanol (D Souza, 1991) L’huile essentielle a des propriétés analgésiques, antipyrétiques et dépressives du système nerveux central. Les propriétés hypotensives ont été confirmées ainsi que les activités antispasmodiques, insecticides et répellentes. Il semblerait que l’industrie pharmaceutique met à profit ses propriétés antibactériennes en l’ajoutant comme conservateur dans certaines préparations. 

Emplois recommandés 

Stimulant digestif 

Boire une tasse après les repas de l’infusion de 15g de feuilles fraîches (une dizaine de brins) pour un litre d’eau. 

Fièvre, états grippaux 

Boire trois fois par jour une infusion de 15g de feuilles fraîches par litre d’eau. 

Insectifuge 

Pour éloigner les insectes, laisser se consumer des feuilles séchées. Des sachets de citronnelle séchée chassent les mites du linge. 

 

 

Vitalo.fr |
double sens |
♪♪**La riviere ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pourquoipastoi
| Location d'un studio à Sali...
| Donquichotte de la Mauritanie