Madinina, L'île aux fleurs, l'île des revenants, chalè, chalè !!!

Fruit présenté : Pomme Canelle

  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2009

19 novembre, 2009

La Barbade

Classé dans : Bô Kay nou — CATORC Charles @ 17:43

Armoiries de la BarbadeDrapeau de la Barbade 

 La Barbade (Barbados en anglais) est une île nation située à la frontière de la mer des Caraïbes et l’océan Atlantique. Pendant plus de trois siècles, la Barbade a été sous la domination britannique et le Souverain du Royaume Uni en est encore le chef de l’État. Situé à environ 13° nord de l’équateur et 59° ouest du méridien de Greenwich, la Barbade est considérée comme faisant partie des Petites Antilles. Les îles les plus proches sont l’île Saint-Vincent-et-les Grenadines et Sainte-Lucie, à l’ouest. Au sud, se trouve Trinité-et-Tobago – avec qui la Barbade partage désormais une frontière maritime fixe et officielle – et la côte sud-américaine. La superficie totale de la Barbade est d’environ 430 kilomètres carrés (166 miles carrés), et est principalement de faible altitude, avec les pics les plus élevés à l’intérieur du pays.

Le point le plus élevé de la Barbade est le mont Hillaby dans la paroisse de Saint Andrew. La composition géologique de la Barbade est d’une origine non-volcanique et est principalement de calcaire et de coraux formés par la subduction de la plaque sud-américaine en collision avec la plaque caraïbe. L’île a un climat tropical, avec des alizés de l’océan Atlantique servant à maintenir des températures douces. Certaines régions moins développées du pays contiennent des forêts tropicales et des mangroves. D’autres parties de l’intérieur du pays, qui contribuent à l’industrie de l’agriculture, sont dédiés à la production de cannes à sucre. En 2006, l’indice de développement humain de la Barbade était le 37e plus élevé au monde (0,889)

La Barbade est une île d’environ 34km du nord au sud par 23km d’ouest en est, située dans l’archipel des Caraïbes. La capitale Bridgetown est située sur la côte sud-ouest de île : orienté vers la mer des Caraïbes, calme et chaude. Au nord et à l’est, île est bordée par l’océan Atlantique, ce qui en fait une côte beaucoup plus sauvage. La langue officielle parlée est l’anglais. Une deuxième langue coexiste – le Bajan – qui est un anglais coloré de créole local. Ce terme désigne également la culture et les habitants.

 

flowersforest2040.jpg

 

Histoire

Le nom de Barbade vient de l’explorateur portugais Pedro A. Campos qui nomma l’île en 1536 Os Barbudos (« Les Barbus »). Il la nomma ainsi en voyant les longues racines aériennes de certains ficus qui lui faisaient penser à des « barbes ». Ancienne colonie Britanique; Les vestiges archéologiques montrent que l’île était habitée par les indiens Arawak avant l’arrivé des premiers colons anglais en 1625 à Holetown. Les Barbadiens sont très fiers de leur indépendance acquise en 1966. Le drapeau de la Barbade est composé de trois bandes verticales : le noir du trident représente l’héritage de l’Afrique ; le trident symbolise le Dieu des mers Neptune; le jaune figure les plages des îles, qui se situe au centre des deux bandes bleues pour le ciel et la mer. . La devise du pays est « Fièreté et Industrie ».

La population est constituée à 98% de descendants des esclaves issus d’Afrique. Les 2% restant se répartissent entre descendants de familles britaniques et immigrés issus d’Inde, de Chine, d’Europe de l’ouest et d’Amérique du nord. Il y a environ 280 000 habitants, principalement concentrés sur les côtes sud et ouest.

Les premiers habitants de la Barbade furent les Arawaks venus du Venezuela vers 1500 ans avant notre ère. Plusieurs centaines d’années plus tard, vers 1200 de notre ère, les Arawaks furent chassés par la Caraïbes, des Amérindiens plus a agressifs que les Arawaks. Ils étaient redoutés, car ils étaient de bons archers et de cruels guerriers qui mangeaient leurs prisonniers. On raconte, par exemple, qu’ils auraient mangé un équipage français en 1596. Les Portugais arrêtèrent sur l’île lorsqu’ils découvrirent le Brésil. C’est l’explorateur portugais Pedro a Campos qui baptisa l’île du nom de Los Barbados («les barbus») vraisemblablement parce que ses hommes considéraient que la peau rugueuse des figues trouvées dans les arbres ressemblait à une barbe d’homme. Puis, à partir de 1492, les Espagnols s’installèrent dans l’île et imposèrent l’esclavage aux Caraïbes qui, au contact des Européens, développèrent des maladies contagieuses qui les décimèrent grandement. Les Espagnols finirent par se désintéresser de la Barbade au point où elle pouvait être colonisée par d’autres.

La Barbade dans Bô Kay nou image17

La colonisation britannique

Le premier bateau britannique toucha l’île le 14 mai 1625. Le capitaine John Powell revendiqua la possession de l’île pour le roi James Ier. En février 1627, le capitaine Henry Powell s’installa sur l’île avec 80 colons anglais et quelque 10 esclaves. La petite colonies de Jamestown fut vite surnommée «la Petite Angleterre» par les colonies voisines; l’anglais devint de facto la langue officielle de la Barbade. Les premiers colons cultivèrent d’abord le tabac et le coton qui, s’étant révélés peu rentables, furent abandonnés dès 1637 pour la canne à sucre. En raison de sa position géographique particulière, c’est-à-dire l’île la plus orientale des Caraïbes, la Barbade fut tôt reconnue comme étant d’une importance stratégique navale et militaire. La colonie prospéra et fonda une Chambre d’assemblée (House of Assembly), ce qui en faisait l’une des première démocratie parlementaires du monde. Mais l’exploitation de la canne à sucre se révéla lourdement tributaire d’une main-d’oeuvre abondante. 

Dans un premier temps, on fit venir de nouveaux colons, des planteurs, puis des domestiques sous contrat et des criminels. Les descendants de ces premiers «esclaves blancs» furent appelés Red Legs («Pieds rouges») à cause de la couleur de leurs pieds endoloris par le travail; ils se spécialisèrent dans la pêche et l’agriculture de subsistance pour finalement devenir un groupe retranché de la société, qui avait peu d’espoir d’améliorer leur sort. Mais le passage de la production du tabac et du coton à celle du sucre exigea une plus grande de main-d’oeuvre et de capital. Les colons anglais avaient bien essayé de faire des derniers Caraïbes des esclaves, mais devant la difficulté d’une telle entreprise ils se résolurent plutôt à les utiliser comme pêcheurs (jusqu’à leur disparition).   

À partir de 1644, il fallut importer massivement des esclaves d’Afrique. Ce sont les marchands hollandais qui fournirent à la Barbade la main-d’oeuvre nécessaire. Les esclaves sont venus de la Sierra Leone, de la Guinée, du Ghana, de la Côte d’Ivoire, du Nigeria et du Cameroun. Au total, environ 80 000 Noirs sont venus d’Afrique, mais on estime qu’au moins 30 000 de plus avaient quitté leur pays natal pour mourir avant d’arriver à destination. C’est donc au XVIIe siècle que la population noire développa le créole barbadien que nous connaissons aujourd’hui. Les rapports entre les esclaves créolophones et les Anglais favorisèrent l’anglicisation des noms propres, même de la part des colons européens non anglophones (Flamands, Espagnols, Portugais, etc.). La religion à la Barbade fut aussi grandement influencée par les Anglais, car les premiers colons pratiquaient l’anglicanisme qui s’assura rapidement la position dominante.

En 1834, l’Emancipation Act permit aux esclaves de devenir libres, mais ce n’est qu’en 1838 qu’on assista à l’abolition totale de l’esclavage, ce qui remit en cause le système instauré par les Britanniques. Pour la majorité des Noirs barbadiens (les Afro-Barbadiens), même après l’abolition de l’esclavage, les conditions de travail demeurèrent très difficiles. Une proportion importante de la population active fut contrainte de continuer à travailler sur les plantations pour des salaires de misère. Encore aujourd’hui, on peut dire que l’île a hérité d’une société hautement stratifiée où les classes sociales jouent un rôle déterminant. En 1896, la crise économique et une agitation sociale généralisées obligèrent la Grande-Bretagne à constituer une commission royale d’enquête. Les émeutes historiques de 1937 incitèrent la Grande-Bretagne à en nommer une autre qui recommandait notamment de légaliser les syndicats. En 1950, le mouvement de décolonisation s’affirmant de plus en plus, le suffrage universel fut institué. Un gouvernement local composé de ministres fut mis en place en 1954.

De 1958 à 1961, la Barbade adhéra à la fédération des Antilles, qui incluait également les îles de Trinité-et-Tobago.  La dissolution de cette fédération, en 1961, accéléra le mouvement des colonies vers l’accession individuelle à l’indépendance. En 1961, Errol Barrow, connu comme le «père de l’indépendance», accéda au pouvoir et prépara l’indépendance de l’île qui fut proclamée en novembre 1966, dans le cadre du Commonwealth.

bridgetown.la.barbade6 dans Bô Kay nou

L’indépendance

Les années qui suivent l’accession à l’indépendance furent marquées par une élévation constante du niveau de vie, plusieurs élections et changements de gouvernement exemplaires, l’institution de l’enseignement primaire et secondaire universel, gratuit et obligatoire et de la gratuité de l’enseignement du troisième degré et enfin, par une diversification des sources de revenu parmi lesquelles figurent désormais le tourisme, les industries légères et l’informatique. L’île adhéra aux Nations unies et à l’Organisation des États américains. Puis, en 1973, la Barbade fut à l’origine de la fondation du Marché commun des Caraïbes (CARICOM: Caribbean Common Market) dont l’objectif était d’encourager la coopération politique et sociale, ainsi que l’intégration économique de ses membres.

En politique intérieure, la première alternance au pouvoir entre les deux partis principaux (le Barbados Labour Party ou Parti travailliste de La Barbade, BLP, et le Democratic Labour Party ou Parti démocratique, DLP) eut lieu pacifiquement en 1976. En 1986, c’est le DLP qui accéda au pouvoir et Errol Walton Barrow devient premier ministre. À la mort de Barrow en juin 1987, Erskine Sandiford lui succéda. Les élections de 1994 virent la victoire du nouveau leader du BLP, Owen Arthur. Grâce aux revenus du tourisme, de la canne à sucre et des activités financières, l’économie de l’île connut dans les années quatre-vingt-dix un bon niveau de croissance. À l’initiative d’Owen Arthur, le processus d’intégration aux autres îles de la région, dans le cadre de l’Organisation des États de la Caraïbe orientale (OECS), a été lancé en 1998. En janvier 1999, le mandat d’Owen Arthur fut reconduit.

 

barbade-3-g

Activité économique

La Barbade est l’île des Caraïbes la plus développée. Située au 31ième rang mondial (classement 2005 de Nations Unies) des pays développés (Human Development Index) et au 39ième rang du PIB.

Le PIB estimé pour 2007 s’élève à 3.346 billion USD (à comparer avec la France : $2.244 trillion USD estimé).

On y trouve du pétrole en petite quantité, du tourisme en quantité industrielle, du Rhum à l’hectolitre et une spécialité de médecine de la fertilité…
Les exportations principales sont :

  • le sucre et la molasse
  • le rhum
  • les produits chimiques
  • quelques produits alimentaires et boissons (ex : jus de fruits)
  • les composants électroniques

Les principales importations sont

  • les biens de première nécessité
  • les produits alimentaires
  • les machines
  • des matériaux de construction
  • des produits chimiques
  • du carburant
  • des composants éléctroniques

Historiquement, l’économie de la Barbade était dépendante de la culture de la canne à sucre. Cependant, les activités se sont diversifiées ces dernières années en se tournant vers l’industrie légère, le tourisme et les services. La construction immobilière s’est développée parallèlement à l’essor du tourisme.
Le gouvernement continu à concentrer ces efforts sur la réduction du chômage, l’éducation et le développement des investissements étrangers.

La Barbade et le Canada ont signé plusieurs accords bilatéraux et les Canadiens représentent environ 75 % de la communauté financière de la Barbade. De fait, les liens économiques entre les deux pays sont très importants. Pour en savoir plus, consulter la page Relation Canada-Barbade du site du gouvernement canadien.

 

1193

Géographie

La Barbade est une île relativement plate, se relevant doucement dans la région centrale montagneuse, le point le plus élevé est le mont Hillaby à 336 m. L’île est située sur une position légèrement excentrée dans l’océan Atlantique comparée aux autres îles des Caraïbes. Le climat est tropical, avec une saison des pluies à partir de juin jusqu’à octobre. La capitale est Bridgetown. D’autres villes à signaler sont Holetown et Speightstown.

La Barbade est une île d’environ 34km du nord au sud par 23km d’ouest en est, située dans les Caraïbes, à l’extreme sud-est de l’archipel. L’île fait 416 km² et a 97km de côtes.
La plus grande surface de l’ile est constituée de dépot coralien – limestone – avec au Nord-Est quelques terrains de clays et sandstones que l’on retrouve également dans les formations sédimentaires de l’Ecosse.
Le point culminant est le mont Mount Hillaby dans la paroisse de St. Andrew, à 336m d’altitude.

Elle est découpée en 12 paroisses : St. Joseph, St. John, St. Andrew, St. George, Christ Church, St. Michael, St. Thomas, St. Philip, St. Peter, St Lucy, St. James
Pour en savoir plus sur les paroisses, vous pouvez consulter la page du site visitbarbados.co.uk (en anglais).

 

barbademapprov.gif

Les ressources naturelles sont pétrole, gaz naturel et la pêche.

 Le Gouvernement

La Barbade est une démocratie parlementaire, rattachée au Commonwealth. Les différentes instances sont donc :

  • Sa Majestée la Reine d’Angleterre, représentée par un Gouverneur Général

  • Un Premier Ministre, chef du Gouvernement.

  • un Sénat

  • une Assemblée Nationale.

 A voir absolument :

HARRISON’S CAVE

Cette magnifique caverne de calcaire cristallisé est considérée comme une des merveilles du monde. De l’eau cristalline et pure coule à l’intérieur et ont permis de créer de magnifiques stalagmites. Vous allez être stupéfié par l’exploration et la maîtrise de la nature lorsque vous voyagerez sous terre dans cette caverne vivante. Ecoutez les cascades  et admirez le calme des piscines naturelles souterraines. Admirez les formes et les tailles des stalactites et des stalagmites et regardez apparaitre les différentes couleurs des cristaux, c’est incroyable !

Harrison’s cave doit son nom à Thomas Harrison, qui acheta une partie de la région au début du XVIIIème siècle. En 1733, Harrison créa une école qui s’appelle encore aujourd’hui Harrison College. On ne sait pas précisément à quelle date il a découvert la caverne qui porte son nom. Au cours des XVIIIème et XIXème siècles, différentes expéditions ont été organisées dans la cave de Harrison pour essayer de trouver des passages et mettre à jour des mystères géologiques. Redécouverte et cartographiée en 1974 par Ole Sorensen, un ingénieur danois, assisté par Tony Mason et Allison Thornhill, deux jeunes résidants de la Barbade. A partir de 1981, le gouvernement de la Barbade a développé l’ activité touristique dans cette grotte.

Vous voyagerez dans un petit tram pour évoluer dans cette caverne, et serez dirigé par des guides d’excursion qui vous apporteront toutes les informations nécessaires sur les différentes structures, tout comme sur les nouvelles formations qui se développent continuellement dans cette caverne vivante. A certains endroits précis, le tram s’arrêtera pour vous laisser descendre quelques instants, et admirer la beauté du site de plus prêt.

La caverne est ouverte tous les jours de la semaine. La première excursion a lieu à 9h et la dernière à 16h. L’entrée est à 40 $ BDS pour les adultes et 20 $ BDS pour les enfants jusqu’à 16 ans.

 SAM LORD’S CASTLE:

Ce fut une maison de planteurs qui a été transformée en un magnifique hôtel superbement décoré et meublé avec du mobilier fait en caoba des Barbades. Aventurez-vous dans la paroisse de Saint-Philippe pour une visite au château de l’infâme Sam Lord’s. Parmi les tableaux anciens, meubles et vaisselle il en existe plusieurs textes de la propriété initiale de l’homme. La légende de l’île prétend Sam était un pillard, il accrochait des lanternes dans les arbres de sa propriété pour attirer les navires imprudents sur les rochers en contrebas.

BARBADOS WILDLIFE RESERVE:

La réserve de vie sauvage des Barbades a des animaux originaires de l’île ainsi que d’autres espèces introduites par les colonisateurs, et tous vivent en liberté dans les bois de caoba. Les visiteurs peuvent ainsi voir des singes verts, des tortues, des cerfs, des walabies, des pélicans et des nutries. Il y a aussi une zone où l’on peut voir des paons, des dindons, des toucans, des guacamayas, des perruches, des perroquets et des iguanes.

Festival des Jazz de la Barbade : événement de 7 jours tenu annuellement au mois de janvier. Le festival prend de l’expansion en quantités de visiteurs et en qualité à chaque année. Dans les dernières années, le festival a accueilli Patti LaBelle, Kenny G, Luther Vandross, Ray Charles, George Benson, Gladys Knight, Roberta Flack et beaucoup plus.

Crop-over : le festival principal de l’île. Le festival s’étale sur 3 semaines, de la mi-juillet au début août. Historiquement, le festival célèbre la fin de la récolte de la canne de sucre. On y retrouve des festivités à tous les jours, le tout culminant avec « Kadooment », une parade haute en couleur qui se tient le premier lundi du mois d’août.

 

dfrbarbados103.jpg

Harrison’s cave

Barbados

Classé dans : Bô Kay nou — CATORC Charles @ 16:39

Drapeau de la BarbadeArmoiries de la Barbade

 Barbados (Barbados in English) is an island nation located at the border of the Caribbean Sea and Atlantic Ocean. For over three centuries, Barbados was under British rule and the Sovereign of the United Kingdom is still the head of state. Located about 13 degrees north of the equator and 59 ° west of Greenwich, Barbados is considered part of the Lesser Antilles. The closest islands are the Isle Saint Vincent and the Grenadines and St. Lucia to the west. To the south is Trinidad and Tobago – with which Barbados now shares a maritime boundary fixed and official – and the South American coast. The total area of Barbados is approximately 430 square kilometers (166 square miles) and is mainly low lying with the highest peaks in the country.

The highest point in Barbados is Mount Hillaby in the parish of St. Andrew. The geological composition of Barbados is a non-volcanic origin and is mainly limestone and coral formed by subduction of the South American plate colliding with the Caribbean Plate. The island has a tropical climate, with winds from the Atlantic Ocean serving to keep temperatures mild. Some less developed regions of the country contain tropical forests and mangroves. Other parts of the country, contributing to the agriculture industry, are dedicated to the production of cane sugar. In 2006, the Human Development Index of Barbados was the 37th highest in the world (0.889) 

Barbados is an island about 34km north and 23km south west is located in the Caribbean archipelago. The capital Bridgetown is located on the southwest coast of island facing the Caribbean Sea, calm and warm. North and east, island is bordered by the Atlantic Ocean, making it a much wilder side. The official language spoken is English. A second language coexists – the Bajan – which is a colorful English of local Creole. This term also refers to the culture and people.

The population consists 98% of descendants of slaves from Africa. The remaining 2% is divided between the descendants of British and immigrant families from India, China, Western Europe and North America. There are about 280 000 inhabitants, mainly concentrated on the south and west coasts.

Barbados dans Bô Kay nou La_Barbade_carte

History

The name Barbados comes from the Portuguese explorer Pedro A. Campos who named the island in 1536 Os bearded ( « Les Barbus). He named it saw long aerial roots of some ficus that made him think of « beards ». Old Colony Columbia; The archaeological remains show that the island was inhabited by Arawak Indians before the arrival of the first English settlers at Holetown in 1625. Barbadians are very proud of their independence in 1966. The flag of Barbados is composed of three vertical stripes: black trident represents the heritage of Africa and the trident symbolizes the God of the sea Neptune, the yellow is the beaches of islands located in the center of the two bands blue for the sky and the sea. The currency is « Fieret and Industry ».

The first inhabitants of Barbados were the Arawaks came from Venezuela around 1500 BCE. Hundreds of years later, around 1200 AD, the Arawaks were driven by the Caribbean Amerindian was more aggressive than the Arawaks. They were feared because they were good archers and cruel warriors who ate their prisoners. They say, for example, they would have eaten a French crew in 1596. The Portuguese arrested on the island when discovered Brazil. It is the Portuguese explorer Pedro Campos who named the island named Los Barbados ( ‘the bearded « ) presumably because his men believed that the rough skin of figs found in trees like a bearded man. Then, from 1492, the Spaniards settled the island and imposed slavery in the Caribbean which, in contact with Europeans, developed the diseases that decimated much. The Spaniards eventually lose interest in Barbados to the point where it could be colonized by other.

 129 dans Bô Kay nou

British colonization

The first British ship touched the island May 14, 1625. Captain John Powell claimed possession of the island for King James the First. In February 1627, Captain Henry Powell moved to the island with 80 English colonists and some 10 slaves. The small colony of Jamestown was soon nicknamed « Little England » by the neighboring colonies, and English became the de facto official language of Barbados. The first settlers cultivated the first tobacco and cotton which have proved unprofitable, was abandoned in 1637 for cane sugar. Because of its geographical position, that is to say, the easternmost island in the Caribbean, Barbados was soon recognized as a strategically important naval and military.

The colony prospered and founded a House of Assembly (House of Assembly), making it one of the first parliamentary democracy in the world. But the exploitation of sugarcane proved to depend heavily on labor-intensive. Initially, they brought new settlers, planters, and the indentured servants and criminals. The descendants of these first « white slaves » were called Red Legs (Foot red) because of the color of their feet sore from the work they have specialized in fishing and subsistence agriculture and eventually became an entrenched group society, which had little hope of improving their lot. But the shift in production of tobacco and cotton to sugar demanded greater labor and capital. The English settlers had tried to make last Caribbean slaves, but given the difficulty of such an undertaking they decided instead to use as fishing (until their demise).

From 1644, he had massive import of slaves from Africa. They are the merchants who supplied Netherlands in Barbados manpower needed. The slaves came from Sierra Leone, Guinea, Ghana, Côte d’Ivoire, Nigeria and Cameroon. In total, approximately 80 000 blacks are from Africa, but it is estimated that at least 30 000 more had left their homeland to die before reaching their destination. Thus in the seventeenth century that black people developed Creole Barbadian we know today. The relationship between the creole slaves and the English favored Anglicization proper names, even by European settlers non-English speaking (Flemish, Spanish, Portuguese, etc..). Religion in Barbados was also greatly influenced by the English since the first settlers practicing Anglican who quickly secured the dominant position.

In 1834, the Emancipation Act allowed slaves to become free, but it was not until 1838 that witnessed the abolition of slavery, which put into question the system established by the British. For the majority of Barbadian blacks (Afro-Barbadians), even after the abolition of slavery, working conditions remained very difficult. A significant proportion of the workforce was forced to continue working on the plantations for wages.

Even today we can say that the island has inherited a highly stratified society where social classes play a role. In 1896, the economic crisis and social unrest forced Britain to establish a royal commission. The riots of 1937 prompted Britain to appoint another that recommended legalizing such unions. In 1950, the decolonization movement asserting itself more and more, universal suffrage was introduced. A local government consisting of ministers was established in 1954. From 1958 to 1961, Barbados joined the West Indies Federation, which also included the islands of Trinidad and Tobago. The dissolution of the federation in 1961, accelerated the movement of colonies towards individual independence. In 1961 Errol Barrow, known as the « father of independence ‘, came to power and prepared the independence of the island which was proclaimed in November 1966, under the Commonwealth.

 1

 Independence

The years following independence were marked by a steady increase in living standards, several elections and changes of government copies, the institution of primary and secondary education universal, free and compulsory and free the tertiary level and finally, through diversification of income sources among which are now tourism, light industry and information technology. The island joined the United Nations and the Organization of American States. Then, in 1973, Barbados was behind the founding of the Caribbean Common Market (CARICOM Caribbean Common Market), whose objective was to encourage political and social cooperation and economic integration of its members .

In domestic policy, the first alternation of power between the two major parties (the Barbados Labor Party or Labor Party Barbados BLP, and the Democratic Labor Party or Democratic Party, DLP) took place peacefully in 1976. In 1986, the DLP, which came to power and Errol Walton Barrow becomes prime minister. In Barrow’s death in June 1987, Erskine Sandiford succeeded him. The 1994 elections saw the victory of the new BLP leader, Owen Arthur. With revenues of tourism, sugar cane and financial activities, the island’s economy experienced in the years ninety a good level of growth. At the initiative of Owen Arthur, the process of integration with other islands in the region through the Organization of Eastern Caribbean (OECS), was launched in 1998. In January 1999, the mandate was renewed Owen Arthur.

 party1

Economic Activity

Barbados is the Caribbean island’s most developed. Located at 31th in the world (2005 list of the United Nations) developed countries (Human Development Index) and the 39th largest GDP.
The estimated GDP for 2007 amounted to 3346 billion USD (compared with France: $ 2.244 trillion estimate).
There is oil in small quantities, tourism in industrial quantities of rum per hectolitre and specialty medical fertility … 
The main exports are : sugar and molasses
rum
Chemicals
some food and drinks (eg fruit juice)
electronic components
The main imports are :

the essentials
food
machines
Building Materials
Chemicals
fuel
Electronic Components
 

Historically, the economy of Barbados was dependent on the cultivation of sugarcane. However, activities have diversified in recent years, turning to light industry, tourism and services. Housing construction has grown alongside the growth of tourism.
The Government continued to focus these efforts on the reduction of unemployment, education and development of foreign investment.

Barbados and Canada have signed several bilateral agreements and Canadians represent about 75% of the financial community of Barbados. In fact, economic ties between the two countries are very important. For more information, visit the Canada-Barbados Relations Site of the Canadian government.

voyage-aux-grenadines-ile-moustique-f 

Geography

Barbados is a relatively flat island, rising gently in the central mountainous region, the highest point is Mount Hillaby to 336 m. The island is situated on a slightly eccentric position in the Atlantic Ocean compared to other Caribbean islands. The climate is tropical with a rainy season from June to October. The capital is Bridgetown. Other cities reporting are Holetown and Speightstown.

Barbados is an island about 34km north and 23km south west is located in the Caribbean in the extreme southeast of the archipelago. The island is 416 km ² and has 97km of coastline.
The largest area of the island consists of coral deposit – limestone – with the north-eastern lands of some clays and sandstones that are also found in sedimentary formations of Scotland.
The highest point is Mount Mount Hillaby in the parish of St. Andrew, at 336m altitude.
It is divided into 12 parishes: St. Joseph, St. John, St. Andrew, St. George, Christ Church, St. Michael, St. Thomas, St. Philip, St. Peter, St. Lucy, St. James
To learn more about the parish, you can visit the site visitbarbados.co.uk (in English).

Natural resources are petroleum, natural gas and fishing.

The Government

Barbados is a parliamentary democracy, linked to the Commonwealth. The various bodies are:

Her Majesty the Queen of England, represented by Governor General
A Prime Minister and Head of Government.
Senate
a National Assembly.

 

250pxcaesalpiniapulcherrima2.jpg

 L’emblème de Barbade: Barbados pride (Caesalpinia pulcherrima)

A must-see

HARRISON’S CAVE

This magnificent crystallized limestone cavern is considered one of the wonders of the world. From the crystal clear water and pure flowing in and helped create beautiful stalagmites. You’ll be amazed by the exploration and mastery of nature when you travel underground in the cave alive. Hear the waterfalls and enjoy the quiet natural underground pools. Admire the sizes and shapes of stalactites and stalagmites look and appear different colors of crystals, it’s unbelievable!

Harrison’s Cave is named for Thomas Harrison, who bought part of the area in the early eighteenth century. In 1733, Harrison founded a school called today Harrison College. It is unclear at what date he discovered the cave that bears his name. During the eighteenth and nineteenth centuries, several expeditions were organized in the basement of Harrison trying to find passages and update geological mysteries. Rediscovery and mapped in 1974 by Ole Sorensen, a Danish engineer, assisted by Tony Mason and Allison Thornhill, two young residents of Barbados. From 1981 the Government of Barbados has developed the tourism industry in this cave.You will travel in a small tram to move in this cave, and will be led by tour guides who will bring you all the necessary information on the various structures, like the new formations that grow continuously in this living cave.

At specific locations, the tram stop to let you down a few moments and admire the beauty of its readiness.

The cave is open every day of the week. The first trip takes place at 9am and the last 16h. Admission is $ 40 for adults BDS and BDS $ 20 for children under 16 years.

SAM LORD’S CASTLE, it was a plantation house that was transformed into a magnificent hotel beautifully decorated and furnished with furniture made of mahogany Barbados. Venture into the parish of St. Philip for a visit to infamous Sam Lord’s Castle. Now a luxurious hotel, the house remains open for public inspection. Among the antique paintings, furniture and tableware are several pieces of the man’s original property. Island legend claims that Sam was a plunderer, and hung lanterns in the trees of his property to lure unwary ships onto the rocks below. 

BARBADOS WILDLIFE RESERVE: The Wildlife Reserve Barbados has animals from the island as well as other species introduced by the colonizers, and all live freely in the woods of mahogany. Visitors can see the green monkeys, turtles, deer, walabi, pelicans and nutria. There is also an area where you can see peacocks, turkeys, toucans, guacamayas, parakeets, parrots and iguanas.

Festival of Jazz in Barbados7 day event held annually in January. The festival grows in quantities and quality of visitors each year. In recent years the festival has hosted Patti LaBelle, Kenny G, Luther Vandross, Ray Charles, George Benson, Gladys Knight, Roberta Flack and many more.

Crop-over : the festival’s main island. The festival lasts 3 weeks, from mid-July to early August. Historically, the festival celebrates the end of the harvest of sugar cane. It includes the festivities every day, all culminating with « Kadooment », a colorful parade held the first Monday of August.

lionofgunhill.jpg

Lion of Gun Hill

16 novembre, 2009

Le saut Gendarme

Classé dans : A visiter absolument en Madinina — CATORC Charles @ 17:22

sautgendarme.jpg

Plongeon dans la verdure
 

La belle cascade du Saut Gendarme est le lieu idéal pour une halte pique-nique et baignade au cœur de la forêt tropicale.

Sur la commune de Fonds-Saint-Denis, l’une des plus verdoyantes de la Martinique, la cascade du Saut Gendarme offre une halte rafraîchissante. Elle est accessible pour tous en cinq petites minutes de marche. Autour de la cascade, l’espace est aménagé pour le pique-nique. La cascade en elle-même se jette du haut de ses dix mètres dans une vasque artificielle, qui permet de s’y baigner dans une eau bien fraîche. Si ce bassin aménagé facilite la baignade, il nuit également au caractère naturel du lieu. Aux abords de la cascade, des sentiers de randonnée serpentent dans la forêt le long de la rivière, permettant de profiter pleinement de la dense végétation. Attention toutefois en période de pluie, car le niveau de la rivière peut alors monter très brutalement !

Plusieurs versions tentent d’expliquer le nom surprenant de cette cascade. Il serait notamment lié à la Maréchaussée à cheval. Certains disent que les gendarmes appréciaient de s’y arrêter pour se rafraîchir et faire boire leurs chevaux, sur la route de Saint-Pierre. D’autres considèrent qu’elle doit son nom à un gendarme qui y serait mort en essayant d’escalader la paroi. Une dernière version justifie ce nom par un poste de contrôle de gendarmes situé à proximité après l’éruption de la Montagne Pelée, afin d’empêcher les pilleurs d’accéder à la ville de Saint-Pierre dévastée.

La commune de Fonds-Saint-Denis présente une autre curiosité : le Canal de Beauregard, aussi appelé « canal des esclaves », qui s’étend jusqu’au Carbet. Ce canal fut en effet construit au XVIIIe siècle par des esclaves pour approvisionner en eau les distilleries de Saint-Pierre et du Carbet. Un travail de titan ! Une promenade de 3,5 km (environ 3 heures aller-retour) permet de longer ce canal à flanc de montagne sur un muret de 30-40 cm de large. Le paysage montagneux qui s’offre à vous est somptueux, tout comme l’est la végétation environnante (immenses fromagers, forêts de bambou, fougères arborescentes, etc.). La promenade est cependant à proscrire pour les personnes sujettes au vertige, car elle longe parfois des à pics vertigineux de 30 mètres à plus de 100 mètres de profondeur. Dans le canal, vous apercevrez des ciriques, des crabes d’eau douce à la carapace jaune clair. Excursion à éviter par temps de pluie.

 

pitons20du20carbetcascadegendarme70701.jpg

Classé dans : Poèmes créoles (Pwèm) — CATORC Charles @ 8:19

dambreville.jpg

Claude Dambreville – Galerie Nader

Ils se tiennent par la main
Fragiles
        D’avoir traversé le temps
Sur des échasses de sable
Et des marées d’amour
Ils vont dans leur lueur
Comme un soleil couchant
Chavire un bord de mer
Les feuilles d’érable ont rougi leurs paupières
Et quand souffle le vent
Leurs yeux s’envolent
Tourbillonnent
Comme les plumes du temps
Où l’oiseau saluait leur printemps
D’un chant de sentinelle
Gardienne de leurs minuits

Etonnés du voyage
Ils se tiennent par la main
Leurs pas fidèles racontent
Un chemin sans retour
Un chemin quotidien
Bordé de souvenirs
Brodé de cheveux blancs
Ils n’ont qu’un seul miroir
Pour se faire un visage
Ils n’ont qu’une seule patience
Pour demeurer encore
Ils savent que leur amour
A mangé toute leur chair
Et que ce qu’il leur reste
Est-ce pas siamois qui jumelle leurs ombres
Et cette main qui tremble
De s’être donnée à l’autre
En défaite habitable
En murmure de lumière

Ils se tiennent par la main
Misérables
Splendides
Comme des cailloux semés dans leur conte d’enfant
Ils sont les passants
        Les passeurs
Que l’amour tient debout
Quand il dresse une tendresse
Que l’amour tient debout
En marins de l’extrême

Ils sont l’exemple vivant
De ceux qui vont au port
Pour jeter à la terre la raison de leurs rides
De leurs vagues effeuillées
Depuis la première voile
Avant de s’amarrer à des ailes d’oiseaux

Ils se tiennent par la main
        Par les pieds
        Par le cœur
Par ce oui sans défaut
Qui leur sert de mémoire
Par ce oui de l’horloge
Qui bégaie dans leurs pas

Ernest Pépin

Ni an trésô caché dans tè’ à

Classé dans : Contes Créoles (Kont) — CATORC Charles @ 8:06

tresors2.gif

En vié béké gouyave, qui té
ni en lot tè senti l’heu a rivé
pou i monté ouè bon Dié ; i
mander confesser. L’abbé a vini
i confesser vié boug là, i baille
l’extrême-onction et pi i dit i :
Partez maintenant âme chrétien-
ne, allez en paix et dans la joie
vers la maison du Père, recevoir
la récompense du bon travailleur.
Vié béké a répon’ li « Deo gra-
tias »

Et quand l’abbé’ a finit paler,
vié béké’ a rouè qui Basile ja là,
Vié béké dit Basile : Ba moin
en ti minite, moin ni dé ti parol’
pou moin dit iche moin avant
moin fèmin zieux moin.

— Z’enfants dit vié n’homm’
la i foc moin quitter zott’ :
Mais quand moin pas kaï là,
pas janmin ven’n tè a ; pass
adan tè ta là ni l’agent. Moin
pas peut dit coté. Tout ça moin
save cé qui Caraïbes habiter ici
à ni longtemps et yo caché
l’agent épi l’ô dans cé jâ l’huile
vide la, épi yo terré yo dans
propri
été a. Ni qui mô, mi d’autt’
qui pâti sans virer et l’agent
a rété.

En pile moune ja trouver, en
jou cé kaï tou nous. Donc plan-
té tout tè a, mettez nègue en
travaille, fait yo travaille rède.

Plantez cann’ pa icitt’, bana-
ne pa l’autt’ bô a, iam’ bod la
riviè a, épi dachine, tout’ gros
légume. En jou Bon Dié kaï
fait, zott kaï tombé assou i. A
peinne i finit paler, Basile mein-
nin i aller. L’abbé a té là tou-
jou, i fait an denier la priè, i
dit i : A porta in feri… etc. »
Cé bougue là couter bien, tout
ça vié papa a dit yo, yo boule-
versé la tè, yo fouiller tout
patout, mais aussi yo planter.

Pied bois pôté ; banane, canne,
gros légumes ba yo plein rende-
ment.

Yo ven-n’, yo fait bon sou ;
mais yo pas trouver pièce jâ
l’agent. Aloss yo soupçonné, ça
Papa yo fait a, et yo dit : « Vié
bougue là, cé pas té caca
crabe i té ni en cervelle li ».

 

cannereunion.jpg

15 novembre, 2009

Proverbes Antillais

Classé dans : Citations & Proverbes — CATORC Charles @ 19:04

 » Les proverbes ressemblent aux papillons; on en attrape quelques-uns, les autres s’envolent  »
W. Wander

papillons1148239060t.jpg gifs8.gif

A caresser son petit, le singe en meurt.  

A chacun sa place, un géreur de plantation ne coupe pas la canne.  

A chaque fois qu’il pleut le chien veut faire une niche.  

A chaque tissu son fil.   papillons45.gif

A fréquenter les chiens, on attrape des puc es.  

A la chandelle, la chèvre ressemble demoiselle.  

A trop surveiller, on finit par ne rien voir.  

Acheter du vent pour vendre de l’air.  

papillons37.gif

 Acheter pour vendre avec bénéfice n’est pas un péché.  

Aller à l’église ne veut pas dire être dévot

Après avoir bu dans une mare, ne la souille pas.   papillons23.gif

Après la fête, on se gratte la tête.  

Après la messe ce sont les vêpres.  

Après la mort, on est rongé par les vers.  

papillons22.gif 

Après le bal le tambour est lourd.  

Après le vent, le calme revient.  

Après les rires, les pleurs.  

Aussi beaux que soient les souliers, ils marchent par terre.   gifs5.gif

Aussi longue que puisse être ton agonie, la mort t’attend.  

Aussitôt le dos sur le matelas, l’argent devra être sur le nombril.

27papilflower.gif

27papil4.gif

Psycho

Classé dans : Pensée du jour — CATORC Charles @ 18:42

 

 hibjaun.jpg

La clarté ne naît pas de ce qu’on imagine le clair, mais de ce qu’on prend conscience de l’obscur.
  Carl Gustav Jung

 

eclipse.jpg

Les blagues en devinette

Classé dans : Amusons-nous,Devinettes — CATORC Charles @ 11:37

animaux024b.jpg

Qu’est-ce qui est invisible et qui sent le canigou ?

Un pet de vieux.


Pourquoi les bossus sorttent-ils quand il y a des orages ?

Parce que çà les fou droit.


Pourquoi les trains électriques vont ils plus vite que les trains à vapeur ?

Parce qu’ils ont arrêté de fumer.


Quelle est le point commun entre un ex-mari et l’appendicite ?

Les deux vous ont fait très mal, et après qu on les ait enlevés, vous vous rendez compte qu ils ne vous servaient à rien.


A Tchernobyl, comment les enfants comptent-ils jusqu’à 33 ?

Sur leurs doigts…


Quelle est la différence entre Windows et un clou ?

Aucune : les deux se plantent.


Pourquoi la femme est avec l’homme et la guenon avec le singe?

Parce que la guenon a eu le premier choix.

animaux007b.jpg


Quelle est la meilleure façon de garder un homme au lit ?

Mettre la télévision dans la chambre à coucher.


Quelle est la différence entre un mari et un petit ami ? 45 minutes.


Quelle est la différence entre un homme et une grenouille ?

Le « gre ».


Qu’est qui est rouge, qui coule blanc et qui et chaud ?

Une bougie

animaux014b.jpg

Charades en vrac

Classé dans : Amusons-nous,Charades — CATORC Charles @ 11:21

mot39.gif


Mon premier est un oiseau que l’on dit voleur.
Mon deuxième est un animal à longues oreilles.
Mon troisième mouille.
Mon tout est un instrument de musique.
Réponse : piano


Mon premier est un bruit qui accompagne un coup de feu.
Mon deuxième est parfois en sable, parfois en charbon.
Mon troisième est le contraire de court.
Mon tout est porté par les garçons.
Réponse : pantalon

mot90.gif


Mon premier a six face.
On dort dans mon deuxième.
Mon troisième est le pluriel de ciel.
Mon tout signifie très bon.
Réponse : délicieux

ali55.gif

  
 
Mon premier est une note de musique.
On se nourrit de mon deuxième.
Mon troisième attache.
Mon tout est indispensable pour faire du pain.
Réponse : farine
 
Mon premier est dans la bouche
Mon second est une lettre de l’alphabet
Mon tout est un verbe à l’infinitif
Réponse : Danser ( dent-c )

danse03.gif

  
 
Mon premier est le contraire de haut
Mon deuxième est le contraire de rapide
Mon troisième est le contraire de matin
Mon tout est dans un jardin.
Qui suis-je ?
Réponse : BALANCOIRE bas-lent-soir
 
Mon premier se dirige quelque part.
Mon deuxième est la moitié d’un cheveux.
Mon tout vit à la ferme.
Réponse : vache

  
 
Mon premier est un serpent
Mon second couvre un toit
Mon tout se trouve au fond d’un garage alsacien…
Réponse : un python tuile (bidon d’huile, avec l’accent !)


Mon premier est un eunuque
Mon deuxième est un eunuque
Mon troisième est un eunuque
Mon quatrième est un eunuque
Mon cinquième est un eunuque
Mon tout est une ville militaire française
Réponse : Saint-Maixent (cinq mecs sans)

mot86.gif

 

Mon premier est le contraire de dur,
Mon second est un poisson,
Mon tout est un animal.
Réponse : Un mouton.(mou – thon)

ani183.gif

Blagues sur les belles-mères

Classé dans : Amusons-nous,Blagues — CATORC Charles @ 10:37

drole29.gif

1 – Architecture     
 
Comment faire pour tester un nouveau pont ?
On met toutes les belles-mères sur le pont : s’il résiste, c’est que l’oeuvre est bonne, s’il craque, c’est une bonne oeuvre.

drole34.gif 

2 – Arsenic      
 
Le pharmacien au client:
- Ah non monsieur, je ne peux pas vous donner de l’arsenic comme ça, il vous faut une ordonnance!
- Et si je vous montre la photo de ma belle-mère, ça va?

drole02.gif

3 – Au cours d’une croisière      
 
Au cours d’une croisière, une tempête fait rage. Sur le pont du bateau un marin s’approche d’une dame et dit :
- Vous ne devriez pas rester là, madame, une vague pourrait vous emporter…
Un homme qui se trouve à coté se retourne et dit au marin :
- Dites donc, occupez-vous de vos affaires, c’est ma belle-mère pas la vôtre!

drole22.gif

4 – Au four crématoire      
 
Au four crématoire un ami de la famille s’approche du gendre de la défunte et lui demande :
- Comment, mon cher, avec les sentiments religieux que je vous connais, vous faites incinérer votre belle-mère ?
- Que voulez-vous, mon cher, c’est plus sûr…

drole35.gif

5 – Belle mère      
 
Qu’elle est la différence entre le chocolat et une belle-mère ?
Le chocolat, ça constipe et la belle-mère, ça fait chier !

drole59.gif

6 – Belle-mère et le mariage      
 
Le mariage c’est pas la mer à boire mais la belle-mère à avaler !

drole40.gif

7 – Bigamie   
 
Quelle peine encourt-on pour bigamie ?
Deux belles-mères.

drole55.gif

8 – Blague belle mère     
 
Un gars dit à un autre :
- J’ai fait couper la queue de mon chien la semaine dernière car ma belle-mère vient samedi.
- Ah oui ? Je ne vois pas le rapport.
- Tu vois, je ne veux surtout qu’elle pense que quelqu’un est content de la voir.

drole35.gif

9 – Blagues belle-mère     
 
C’est un gars qui rentre dans un bistrot, il est tout égratigné dans la figure, sur les bras, les jambes, bref pas mal amoché.
- Alors ses copains lui demandent ce qui lui est arrivé.
- Le gars répond:
- Je viens d’enterrer ma belle-mère!
Les autres de lui répondre :
- Quel est le rapport avec tes égratignures?
Le gars répond :
- Mais c’est qu’elle ne voulait pas !

drole49.gif

10 – Blagues différences      
 
Quelle est la différence entre un accident et une catastrophe?
Si ta belle-mère est en train de se noyer : c’est un accident.
Si tu la sauve : c’est une catastrophe.

drole36.gif

 

Vitalo.fr |
double sens |
♪♪**La riviere ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pourquoipastoi
| Location d'un studio à Sali...
| Donquichotte de la Mauritanie