Madinina, L'île aux fleurs, l'île des revenants, chalè, chalè !!!

Fruit présenté : Pomme Canelle

26 avril, 2011

La Noix de Cajou

Classé dans : Fruits & Légumes du Pays — CATORC Charles @ 18:36

La Noix de Cajou dans Fruits & Légumes du Pays 200px-Cashew_Brazil_fruit_3

La noix de cajou ou anacarde, appelée noix d’acajou dans certaines régions, est le fruit de l’anacardier (Anacardium occidentale), arbre originaire du Nordeste brésilien et son amande comestible constitue le principal produit utilisé de cette plante. C’est un akène se développant en premier à l’extrémité d’un pédoncule juteux et comestible lui aussi qui est un faux-fruit appelé pomme de cajou.

La coque de la noix est composée de deux coquilles, l’une à l’extérieur de couleur verte et fine, l’autre interne de couleur brune et dure, séparées par une structure à cavités qui contient une résine phénolique caustique constituée de 90% d’acide anacardique et 10% de cardol appelée baume de cajou. Au centre de la noix se trouve une seule amande en forme de demi-lune d’environ trois centimètres de longueur, entourée d’une pellicule blanche. C’est la « noix de cajou ».

Elle peut être consommée telle quelle ou servir en cuisine (comme l’arachide). Toutefois en Europe, elle est principalement commercialisée grillée et salée, en tant qu’apéritif au même titre que les cacahuètes.

Découvert au Brésil par les Portugais, l’anacardier est emmené par des colons en 1578 au Mozambique, puis dans l’état du Kerala en Inde pour finalement se répandre dans d’autres régions de l’Asie. La culture s’est depuis étendue à d’autres zones du globe, notamment l’Afrique de l’Ouest où la production, pour raisons climatiques, reste assez faible.

La récolte s’effectue par ramassage au sol quand les pommes mûres sont tombées de l’arbre. Les noix sont alors séparées des pédoncules qui sont généralement laissés sur place, inutilisés. En Inde, premier pays producteur avec environ 250 000 tonnes annuelles de noix brutes (près de 60 000 t. de noix traitées), la récolte a lieu au deuxième semestre. Au second rang se place le Viêt Nam avec une production de l’ordre de 180 000 t. traitées depuis quelques années sur place. Vient ensuite le Brésil qui produit aux alentours de 160 000 t. récoltées en seconde moitié d’année. En Afrique de l’Ouest, région qui généralement n’effectue pas le traitement sur place mais exporte ses noix brutes vers l’Inde, la cueillette débute en février et s’étend jusqu’en octobre.

Le marché de vente de la noix de cajou prête à consommer est principalement constitué par l’Europe et l’Amérique du Nord.

En Afrique occidentale, principalement en Guinée-Bissau, la noix brute sert de base après fermentation au vin de cajou.

 

200px-Cashew_Brazil_flower dans Fruits & Légumes du Pays

 

La Coque :
La coque, l’amande une fois retirée, sert comme matériau de chauffage pour les fours utilisés dans le traitement des noix (traitement industriel).

Pellicule entourant l’amande :
La pellicule entourant l’amande est brûlée comme la coque ou utilisée en tant que complément à l’alimentation du bétail.

Le Baume de Cajou

Les propriétés de la résine appelée en anglais Cashew Nut Shell Liquid (CNSL) et contenue dans la coque sont telles qu’il en est fait de multiples usages dans l’industrie. Elle est ainsi employée dans la fabrication d’encres, de vernis de protection contre les insectes ravageurs ou imperméabilisants, d’insecticides ou encore d’éléments de friction de véhicules comme les freins et les embrayages.

Amande de Cajou

L’amande n’est pas toujours consommée crue mais aussi grillée et salée, en accompagnement aux boissons alcoolisées lors de l’apéritif. Sous forme broyée, elle entre dans la composition de plusieurs plats cuisinés (rôti végétarien, poulet aux noix de cajou, etc.) ou pour agrémenter les salades.

De l’amande est aussi extraite par pressage une huile vierge utilisée en cosmétique ou en pharmacologie, plus rarement (à cause de son coût élevé) dans les préparations culinaires en tant qu’huile alimentaire.

Les cajous sont généralement pour consommer et servent parfois comme ingrédients dans certaines potions médicinales.

Caractéristiques nutrutionnelles

L’amande est riche en vitamines (B1, …), oligo-éléments (magnésium, phosphore, potassium, …), protéines, lipides et acides gras mono-insaturés qui aident à réduire le taux de cholestérol dans le sang.

Potentiel allergénique :

Comme l’ensemble des variétés de noix, celle de cajou, à cause des oléorésines qu’elle contient, a un important potentiel allergénique mais les cas d’allergie à cet aliment sont très peu fréquents et les cas mortels extrêmement rares.

300px-Cashew_Brazil_nut_cut

Bon à savoir :

L’extrait de noix de cajou serait un antidiabétique efficace

L’extrait de noix de cajou pourrait être un antidiabétique efficace et prometteur selon les résultats d’une nouvelle étude de l’Université de Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec. Cette grande agglomération canadienne constitue un centre majeur du commerce, de…) (Canada) et de l’Université de Yaoundé (Cameroun). Publiée dans Molecular Nutrition & Food Research, cette étude a analysé les bienfaits sur le diabète que l’on prête aux différents produits de l’anacardier (cajou) et a notamment cherché à savoir si les extraits de cajou pouvaient améliorer la réponse de l’organisme à sa propre insuline.

L’étude :

Le diabète est caractérisé par un taux de sucre sanguin élevé en raison de l’inaptitude de l’organisme à répondre à l’insuline ou à en produire suffisamment. Cette maladie, qui touche près de 220 millions de personnes dans le monde, peut provoquer des maladies cardiaques ou rénales. L’objectif de l’étude était d’examiner l’impact des feuilles, de l’écorce, des noix et des pommes d’anacardiers originaires du nord-est du Brésil et d’autres pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d’étendue restreinte (de l’ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la…) de l’hémisphère Sud (Sud est un nom :) sur les cellules qui répondent à l’insuline.

« De tous les extraits testés, seul l’extrait de noix de cajou a stimulé de manière significative l’absorption du sucre sanguin par les cellules musculaires, souligne le directeur de cette recherche, Pierre S. Haddad, professeur de pharmacologie à la Faculté de médecine (La médecine est une science, un art, et une technique dont l’objet est à la fois l’étude du corps humain et de son fonctionnement, ainsi que la conservation et le rétablissement de la santé….) de l’Université de Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec. Cette grande agglomération canadienne constitue un centre majeur du commerce, de…). Les extraits d’autres éléments de cette plante n’ont pas eu le même effet, ce qui semble indiquer que l’extrait de noix de cajou contient des substances actives dotées d’éventuelles propriétés antidiabétiques. »

Les produits de l’anacardier sont depuis longtemps réputés avoir des effets anti-inflammatoires, de contrer l’élévation du glucose sanguin et d’empêcher la résistance à l’insuline chez les diabétiques. « Notre étude valide l’usage traditionnel qui est fait des produits de l’anacardier dans le diabète et a permis de découvrir que certains de ses éléments naturels pouvaient servir à créer de nouveaux traitements oraux », précise le professeur Haddad qui est également directeur de l’Équipe de recherche sur les médecines autochtones antidiabétiques des Instituts canadiens de recherche en santé, à l’Université de Montréal.

Source : Université de montréal

Site : http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=8029

13 avril, 2011

Le sou-sou ou « lotri »

Classé dans : La Culture de Madinina — CATORC Charles @ 18:20

 fric.bmp

 C’était une façon d’économiser des sous, appelée « sou-sou » dans le Sud de la Martinique ou encore « lotri » en Guadeloupe et dans le Nord de la Martinique.

Il fallait constituer un groupe d’au moins dix personnes sérieuses et ayant des revenus.

Chaque semaine, chacun donnait une somme déterminée par avance à un des membres du groupe. La semaine suivante c’était un autre membre du groupe qui touchait la cotisation de chacun, ainsi de suite jusqu’à ce que tout le monde ait reçu sa part … et la « loterie » tournait ainsi.

Une personne digne de confiance était désignée pour gérer ce système d’épargne. Elle recueillait les fonds et remettait la somme au prenant.

Cette rentrée d’argent permettait d’acquérir en une seule fois des biens relativement chers (bijou, boeuf, cheval, meuble), d’organiser une fête (baptême, 1ère communion) ou de faire des réparations sur case (achat de tôles…).

cheval.bmp

4 avril, 2011

La beauté d’une rencontre

Classé dans : Spiritualité — CATORC Charles @ 8:01

 

Méditation du jour : La beauté d’une rencontre

Saint Jean 4,43-54

Jésus, après avoir passé deux jours chez les Samaritains, partit pour la Galilée. (Lui-même avait attesté qu’un prophète n’est pas honoré dans son propre pays.) Il arriva donc en Galilée ; les Galiléens lui firent bon accueil, car ils avaient vu tout ce qu’il avait fait à Jérusalem pendant la fête de la Pâque, puisqu’ils étaient allés eux aussi à cette fête. Ainsi donc Jésus revint à Cana en Galilée, où il avait changé l’eau en vin. Or, il y avait un fonctionnaire royal, dont le fils était malade à Capharnaüm. Ayant appris que Jésus arrivait de Judée en Galilée, il alla le trouver ; il lui demandait de descendre à Capharnaüm pour guérir son fils qui était mourant. Jésus lui dit : « Vous ne pourrez donc pas croire à moins d’avoir vu des signes et des prodiges ? » Le fonctionnaire royal lui dit : « Seigneur, descends, avant que mon enfant ne meure ! » Jésus lui répond : « Va, ton fils est vivant. » L’homme crut à la parole que Jésus lui avait dite et il partit. Pendant qu’il descendait, ses serviteurs arrivèrent à sa rencontre et lui dirent que son enfant était vivant. Il voulut savoir à quelle heure il s’était trouvé mieux. Ils lui dirent : « C’est hier, au début de l’après-midi, que la fièvre l’a quitté. » Le père se rendit compte que c’était justement l’heure où Jésus lui avait dit : « Ton fils est vivant. » Alors il crut, avec tous les gens de sa maison. Tel est le second signe que Jésus accomplit lorsqu’il revint de Judée en Galilée.

Prière d’introduction : Merci, Seigneur, de me donner ce nouveau jour pour te servir. Merci pour cette occasion de passer un moment avec toi dans la prière. Aide-moi à être attentif et docile à toutes les inspirations que tu veux me donner aujourd’hui.

Demande : Seigneur, aide-moi à croire en la mission que tu m’as donnée. La foi est éteinte chez de nombreuses âmes : aide-moi à rallumer leur amour pour toi.

Points de réflexion

1. Ma vie pour le Christ ! Tout comme le fonctionnaire royal de ce récit est allé trouver le Christ avec son fils mourant, nous devons lui présenter toutes les âmes qui nous entourent. Tant d’entre elles sont éloignées de la foi, et le Christ veut les aider à travers nos prières et notre amour. Le monde souffre de famine spirituelle et les âmes attendent de nous une petite lueur d’espoir et un flot d’amour.

2. Le don de soi rend heureux et libère. Le Christ était toujours en action, se dépensant sans compter au service de son Père et des autres. Sa seule aspiration et son unique motivation étaient de mener autant de personnes aux portes du Ciel que possible, et de ramener tous les « brebis perdus » qui avaient erré loin du troupeau. Pour un homme d’affaires, le temps est de l’argent, mais pour un apôtre, le temps est le Royaume. Le temps est un trésor, un don de Dieu, qui nous est donné pour étendre le royaume du Christ. Le don de soi est le vrai secret du bonheur et de la paix profonde. C’est aussi la garantie de la fécondité apostolique de nos vies.

3. Fixer l’éternité. « Le bonheur vient de la connaissance de la vérité, de la vision de Dieu face à face, du partage de sa vie. » (Au seuil de l’Espérance, pape Jean Paul II). Nous devons nous concentrer sur l’éternité. Bien que le fonctionnaire royal s’inquiétait à juste titre de la santé physique de son fils, nous devons être bien plus concernés par la santé spirituelle de nos proches. La vision éternelle de Dieu, le bonheur sans fin du Ciel, est le but final de notre brève existence sur la terre. Prions chaque jour pour obtenir la grâce de la persévérance finale dans la foi, et prions chaque jour pour le salut éternel de toutes les âmes que Dieu a mises sur notre chemin.

Dialogue avec le Christ : Merci, Seigneur Jésus, des inspirations et des lumières que tu as partagées avec moi. Apprends-moi à voir au delà de ce monde et à me rappeler ma citoyenneté du Ciel. Rappelle-moi souvent que tu me demandes d’emmener beaucoup d’âmes avec moi.

Résolution ; Je prendrai un engagement plus profond de prière et d’offrande de sacrifices pour les âmes que Dieu m’a confiées.

 

Vitalo.fr |
double sens |
♪♪**La riviere ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pourquoipastoi
| Location d'un studio à Sali...
| Donquichotte de la Mauritanie