Madinina, L'île aux fleurs, l'île des revenants, chalè, chalè !!!

Fruit présenté : Pomme Canelle

31 mars, 2012

Jésus va mourir pour rassembler les enfants de Dieu

Classé dans : Spiritualité — CATORC Charles @ 3:21

 

Saint(s) du jour : St Benjamin, diacre et martyr (c.424)

Saint Prosper d’Aquitaine : « Jésus allait mourir…pas seulement pour la nation, mais pour rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés »

Livre d’Ézéchiel 37,21-28.

La parole du Seigneur me fut adressée :  » Tu diras aux gens de ton peuple : Ainsi parle le Seigneur Dieu. J’irai prendre les fils d’Israël parmi les nations où ils sont allés. Je vais les rassembler de partout et les ramener sur leur terre. J’en ferai une seule nation dans le pays, sur les montagnes d’Israël. Ils n’auront tous qu’un seul roi ; ils ne formeront plus deux nations ; ils ne seront plus
divisés en deux royaumes. Ils ne vont plus se souiller avec leurs idoles et leurs horreurs, avec toutes leurs révoltes. Je les sauverai en les retirant des lieux où ils ont péché, je les purifierai. Ils seront mon peuple et je serai leur Dieu.
Mon serviteur David régnera sur eux ; ils n’auront tous qu’un seul berger ; ils obéiront à mes décrets, ils observeront fidèlement mes commandements.
Ils habiteront le pays que j’ai donné à mon serviteur Jacob, le pays que leurs pères ont habité. Ils l’habiteront, eux-mêmes et leurs enfants, et les enfants de leurs enfants, pour toujours. David, mon serviteur, sera leur prince pour toujours.
Je conclurai avec eux une Alliance de paix, une Alliance éternelle. Je les rétablirai, je les multiplierai, je mettrai mon sanctuaire au milieu d’eux pour toujours.
Ma demeure sera chez eux, je serai leur Dieu et ils seront mon peuple. Alors les nations sauront que je suis le Seigneur, celui qui sanctifie Israël, lorsque mon sanctuaire sera au milieu  d’eux pour toujours. »

Livre de Jérémie 31,10.11-12ab.13.

Écoutez, nations, la parole du Seigneur, annoncez-la dans les îles lointaines : celui qui disperse Israël le rassemblera et le gardera, comme un berger son troupeau.
« Le Seigneur a libéré Jacob, l’a racheté des mains d’un plus fort.
Ils viennent, criant de joie, sur les hauteurs de Sion : Ils affluent vers la bonté du Seigneur. « La jeune fille se réjouit, elle danse ; jeunes gens, vieilles gens, tous ensemble !
Je change leur deuil en joie, les réjouis, les console, après la peine. »

Evangile selon St Jean chapitre 10, 31-42

Les Juifs allèrent de nouveau chercher des pierres pour lapider  Jésus. Celui-ci prit la parole : « J’ai multiplié sous vos yeux les œuvres bonnes de la part du Père. Pour laquelle voulez-vous me lapider ? » Les Juifs lui répondirent : « Ce n’est pas pour une œuvre bonne que nous voulons te lapider, c’est parce que tu blasphèmes : tu n’es qu’un homme, et tu prétends être Dieu. »
Jésus leur répliqua : « Il est écrit dans votre Loi : J’ai dit : Vous êtes des dieux. Donc, ceux à qui la parole de Dieu s’adressait, la Loi  les appelle des dieux ; et l’Écriture ne peut pas être abolie.
Or, celui que le Père a consacré et envoyé dans le monde, vous lui dites : ‘Tu blasphèmes’, parce que j’ai dit : Je suis le Fils de Dieu. Si je n’accomplis pas les œuvres de mon Père, continuez à ne pas me croire. Mais si je les accomplis, quand bien même vous refuseriez de me croire, croyez les œuvres. Ainsi vous reconnaîtrez, et de plus en plus, que le Père est en moi, et moi dans le Père. »
Les Juifs cherchaient de nouveau à l’arrêter, mais il leur échappa.

Il repartit pour la Transjordanie, à l’endroit où Jean avait commencé à baptiser. Et il y demeura. Beaucoup vinrent à lui en déclarant : « Jean n’a pas accompli de signe ; mais tout ce qu’il a dit au sujet de celui-ci était vrai. » Et à cet endroit beaucoup crurent en lui.

Prière d’introduction

Seigneur Dieu, tu offres à tes enfants ce temps de grâce pour qu’ils retrouvent la pureté du cœur; tu veux qu’ils se libèrent de leurs égoïsmes, afin qu’en travaillant dans ce monde qui passe, ils s’attachent surtout aux choses qui ne passent pas. En prenant la condition humaine, tu as guidé vers la lumière de la foi l’humanité qui s’en allait dans les ténèbres, tu nous as tous fait fils de Dieu.

Demande

Seigneur, aide-moi à découvrir qui tu es vraiment et qui tu veux que je sois.
Donne-moi ta grâce pour répondre généreusement à ton appel de vivre avec toi dans la lumière de la foi.

Points de réflexion

1. Jésus vient de nous révéler son identité: « Moi et le Père nous sommes un » (Jn 10, 30). Cela marque le début d’un long chemin qui aboutira par sa mort sur la croix puisque les juifs ne voulaient pas accepter cette réalité qui rompait tous leurs schémas et idées préconçues sur le Messie qu’ils attendaient.
Les juifs veulent maintenant lapider Jésus pour avoir soi-disant blasphémé mais Jésus entame un dialogue avec eux en leur demandant: « N’est-il pas écrit dans votre Loi: j’ai dit: vous êtes des dieux? » De quelle Loi parle-t-il ?
Jésus ne s’identifie pas avec cette Loi puisque qu’il dit « votre Loi ». La Loi des juifs dont fait référence Jésus étaient une liste de préceptes à observer au pied de la lettre sans vraiment comprendre le sens profond qu’ils avaient. Jésus vient nous enseigner une nouvelle Loi, celle de l’amour, du don gratuit de soi, de la fidélité à la volonté d’un Père riche en miséricorde. La Loi de Jésus est celle qui lui permet d’être un avec le Père. Nous aussi nous sommes invités à vivre cette même Loi, à n’être plus qu’un avec le Père. Quelle est mon identité ?
Quelle est cette « loi » qui détermine mon comportement? celle des juifs qui me conduit à vouloir lapider Jésus ou celle du Christ qui me conduit, certes à la mort, mais surtout à une immense intimité avec le Père ? En un mot, qui suis-je?

2. « Croyez en ces œuvres, afin de reconnaître une bonne fois que le Père est en moi et moi dans le Père ». Le Christ nous dit qu’on peut le connaître à travers ses œuvres. Nos actes parlent de qui nous sommes. Nous nous disons chrétien mais agissons-nous en tant que tel comme le Christ l’a fait tout au long de sa vie? Rappelons brièvement le témoignage de foi et cohérence de vie
que nous a laissé Saint Marin. Il était un officier romain et avait gagné une bataille très importante pour l’Empire. Après cette victoire, l’empereur décida de l’honorer avec la plus grande décoration que pouvait donner l’armée romaine.
Mais un des présents dans le publique cria: « Marin est un chrétien ». Le silence se fit car les chrétiens étaient persécutés et mis à mort. L’empereur lui demanda si c’était vrai et Marin lui répondit que oui. L’empereur lui donna un jour pour renoncer à sa foi s’il ne voulait pas être condamné à mort. Marin alla voir son évêque pour lui expliquer la situation. Il devait choisir entre renoncer à sa foi et triompher ou renoncer au triomphe et mourir. L’évêque posa sur le sol un crucifie et une épée et lui dit: « Choisi, ou la gloire dans le ciel ou la gloire sur la terre; ou la gloire éternelle ou la gloire qui meurt ».
Marin ne douta plus et alla dire à l’empereur: « La gloire dans le ciel; je suis chrétien ». Et il fut exécuté sur le champ.

3. « Beaucoup crurent en lui ». Être chrétien implique un acte de foi; une foi qui est avant tout don de Dieu mais aussi décision personnelle afin de vivre en cohérence avec ce don reçu. Qui est Jésus pour moi? Qui suis-je aux yeux de Dieu ? Le Christ nous invite à croire en lui en voyant ses œuvres et nous, de notre côté, nous pouvons lui dire qui nous sommes par nos œuvres. Vivre en tant
que chrétien n’est pas toujours facile mais cela vaut la peine de le faire et Jésus lui même nous le prouve par l’ acceptation de sa passion. Tout ne se termine pas avec la mort sinon que le Christ nous ouvre les portes de l’éternité et donne un sens nouveau à toute notre vie, à nos souffrances et difficultés.
Osons dire au monde par nos œuvres que nous sommes chrétiens et n’attendons que de Dieu notre récompense.

Dialogue avec le Christ

Seigneur, merci pour ton amour aussi fidèle. Tu n’as pas eu peur de dire qui tu étais et cela t’a même coûté la vie. Tu l’as fait car ma vie n’a pas de prix à tes yeux. Merci pour me révéler ton identité, pour être quelqu’un dans ma vie.
Moi aussi je veux te correspondre et savoir choisir la gloire éternelle et non la gloire qui meurt.

Résolution

Aujourd’hui je vivrai la charité avec les personnes qui m’entourent comme un véritable chrétien donnant ainsi témoignage de l’amour de Dieu qui donna sa vie pour nous sauver.

1 mars, 2012

L’efficacité de la prière

Classé dans : Spiritualité — CATORC Charles @ 9:26

L'efficacité de la prière dans Spiritualité Coeur-de-Jésus

 

Saint  du jour : St  Aubin d’Angers, évêque († 550)

 

Livre d’Esther 14,1.3-5.12-14.

La reine Esther, dans l’angoisse mortelle qui l’étreignait, chercha refuge auprès du Seigneur. Elle priait ainsi le Seigneur Dieu d’Israël :
« Mon Seigneur, notre Roi, c’est toi le seul Dieu ; viens me secourir, car je suis seule, et je n’ai pas d’autre secours que toi, et je vais risquer ma vie.
Depuis ma naissance, j’ai entendu répéter, dans la tribu de mes pères, que tu as choisi Israël de préférence à toutes les nations, et nos pères de préférence à tous leurs ancêtres, pour en faire à jamais un peuple qui t’appartienne, et tu as fait pour eux tout ce que tu avais promis.

Souviens-toi, Seigneur ! Fais-toi connaître au moment de notre détresse ; donne-moi du courage, toi le roi des dieux, qui domines toute autorité. Mets
sur mes lèvres un langage harmonieux quand je serai en présence de ce lion, et change son cœur : qu’il se mette à détester celui qui nous combat, qu’il le
détruise avec tous ses partisans.
Délivre-nous par ta main, viens me secourir car je suis seule, et je n’ai que toi, Seigneur, toi qui connais tout. »

Psaume 138(137),1-2a.2bc-3.7c-8.

De tout mon cœur, Seigneur, je te rends grâce : tu as entendu les paroles de ma bouche.
Je te chante en présence des anges, vers ton temple sacré, je me prosterne.
Je rends grâce à ton nom pour ton amour et ta vérité, car tu élèves, au-dessus de tout, ton nom et ta parole.
Le jour où tu répondis à mon appel, tu fis grandir en mon âme la force.

Ta droite me rend vainqueur. Le Seigneur fait tout pour moi !
Seigneur, éternel est ton amour : n’arrête pas l’œuvre de tes mains.

Evangile selon St Matthieu chapitre 7, 7-12

Comme les disciples s’étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Demandez, vous obtiendrez ; cherchez, vous trouverez ; frappez, la porte vous sera ouverte.
Celui qui demande reçoit ; celui qui cherche trouve ; et pour celui qui frappe, la porte s’ouvrira.
Lequel d’entre vous donnerait une pierre à son fils qui lui demande du pain ? ou un serpent, quand il lui demande un poisson ?
Si donc, vous qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus votre Père qui est aux cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent !
Donc, tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi, voilà ce que dit toute l’Écriture : la Loi et les Prophètes. »

Prière d’introduction

Seigneur, mon espérance est en toi. Je sais qu’avec toi je ne serai pas déçu.
Tu es la source de tout bien. Tu nous donnes tout ce dont nous avons besoin.
Aide-moi à prier. Aide-moi à voir ce dont j’ai vraiment besoin. Aide-moi à voir ce dont les autres ont besoin.

Demande

Seigneur, donne-moi un cœur comme le tien.

Points de réflexion

1. Ce passage de l’Evangile de Matthieu commence par nous parler de la prière. Quand Jésus nous dit de demander, de chercher, de frapper, c’est bien de
la prière qu’il nous parle. Dieu écoute celui qui prie, qui prie avec tout son cœur, qui prie pour demander ce qu’il veut vraiment. Or celui qui veut vraiment
quelque chose ne se lasse pas de demander et de demander encore. Il peut être bon de regarder un peu comment nous prions. En voyant ce qui revient jour après jour dans notre prière nous pourrons voir ce qui compte vraiment pour nous, ce qui a une grande place dans notre cœur. Qu’est-ce qui compte vraiment pour moi ?
Qu’est-ce que je demande chaque jour au Seigneur ? La prière peut être une aide pour nous rendre compte de ce que nous mettons à la première place dans notre vie.

2. Jésus parle à ses disciples, et à un moment nous l’écoutons dire « vous qui êtes mauvais ». Cela peut nous sembler un peu étrange de la part de Jésus.
Mais Jésus connait bien le cœur de l’homme. Qui n’a jamais fait l’expérience de demander quelque chose à une autre personne, et de recevoir un refus, parfois brutal ? Nous avons tous nos moments de faiblesse, de fatigue, et nous devons tous lutter contre notre égoïsme. Jésus le sait bien, et il ne nous demande pas de nous voiler la face. Mais ces mauvaises expériences que nous avons ne doivent pas nous décourager. Car si les hommes sont parfois mauvais, Dieu est bon. Il est tout le temps bon. Il ne passe pas par des moments de faiblesses ou d’égoïsme. Il ne faut donc pas nous lasser de lui demander ce dont nous avons besoin. Il nous répondra toujours en nous donnant ce qu’il y a de mieux.

3. Mais si Jésus sait bien que nous faisons parfois le mal, il sait aussi qu’avec son aide nous pouvons faire le bien. Et il nous aide en nous donnant ici
ce qu’on appelle la « règle d’or » : « tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux ». Nous sommes bien contents quand il y a quelqu’un qui vient à notre aide quand nous en avons besoin, quand on nous accueille avec le sourire, quand on nous écoute avec attention, quand on nous sert gratuitement. Pour rendre les autres heureux, il suffit de regarder comment ils nous rendent heureux, et de faire de même. Jésus nous appelle tous à propager la joie et le service autour de nous. Et quand Jésus dit qu’en ceci se trouve résumé la Loi et les Prophètes, il nous indique l’importance que cela a. Le bien, comme le mal, est contagieux. Répandons-le donc autour de nous.

Dialogue avec le Christ

Seigneur, dans la Révélation, dans les Saintes Ecritures, tu nous montres la voie pour vivre pleinement notre vie. Et cette voie passe par les autres, par  ceux qui vivent avec nous. C’est en rendant les autres heureux que je deviens heureux. Aide-moi à sortir de mon égoïsme. Aide-moi à me tourner vers les autres, comme toi tu t’es tourné, et comme tu te tournes toujours, vers nous.

Résolution

Essayer de donner un peu de joie aux personnes avec lesquelles je vis.

 

 

Vitalo.fr |
double sens |
♪♪**La riviere ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pourquoipastoi
| Location d'un studio à Sali...
| Donquichotte de la Mauritanie