Madinina, L'île aux fleurs, l'île des revenants, chalè, chalè !!!

Fruit présenté : Pomme Canelle

  • Accueil
  • > Edouard Glissant, mort du chantre de la Créolité

3 février, 2011

Edouard Glissant, mort du chantre de la Créolité

Classé dans : — CATORC Charles @ 9:43

glissant.jpg

Le poète et écrivain antillais Edouard Glissant, chantre du métissage, est mort jeudi à Paris à l’âge de 82 ans. Né en 1928 à Sainte-Marie, dans le nord de la Martinique.

Cet ancien étudiant en philosophie et docteur ès lettres avait obtenu le prix Renaudot en 1958 pour « La Lézarde.« 

L’œuvre  d’Edouard Glissant a été marquée par une réflexion militante contre les racismes de toutes sortes et le rappel de l’esclavagisme, qui a entaché selon lui les rapports de la France avec l’Afrique et l’outre-mer. 

Opposé à la guerre d’Algérie, il avait été expulsé des Antilles et assigné à résidence en métropole au début des années 60 par le pouvoir gaulliste. 

L’écrivain, qui a ouvert la porte à la créolité, développait une conception opposée à la mondialisation, un espace sans frontières qu’il nommait le ‘Tout-monde. »  Il a publié « La terre, le feu, l’eau et les vents » (Galaade), une anthologie poétique d’un genre inédit où il juxtaposait un chant de l’ »Odyssée » et une poésie peule, un vers de Rimbaud et une déclaration de Muhammad Ali. 

Cette notion de « Tout-Monde » repose sur le consentement à la fois à l’unité et à la diversité et « sur le désir de concevoir nos différences sans craindre les différences de l’autre« , expliquait-il dans une interview au Point, au printemps 2010. 

« Les humanités ont subi les conséquences de nombreuses oppressions et guerres d’invasion, motivées par cette différence entre les peuples de l’unité (les grands empires conquérants) qui considéraient que la terre entière doit être mue par un seul idéal, l’Universel, et les peuples de la diversité (les petits lieux conquis), qui participent au contraire à des formes de la multiplicité« , ajoutait-il. 

En septembre 2007, Edouard Glissant avait cosigné avec un autre écrivain martiniquais, Patrick Chamoiseau, le manifeste « Quand les murs tombent » par opposition à la création en France d’un ministère de l’Immigration et de l’identité nationale. 

Edouard Glissant parlait avec entrain du président américain Barak Obama, qui était à ses yeux l’incarnation de ce qu’il nommait la créolisation du monde. 

Il avait récemment créé l’Institut du « Tout-Monde » pour « favoriser la pratique culturelle et sociale des créolisations.« 

Le Tout Monde :

            Epris de ses valeurs, il observera les leurs,
      • Détachant ses faveurs pour espérer sa lueur.
      • Oeuvrant pour son Tout Monde, il ne craint pas la fronde,
      • Unissant toutes les ondes pour une vision profonde.
      • Assigné à l’exil, il ne perd pas son fil,
      • Rayonnant par son style loin de son domicile,
      • Distinguant l’idéal qui en fait son signal.
      • Gérant ses ambitions, il anime un rayon,
      • Laissant à l’adhésion l’espace de décision.
      • Identité unique pour des racines mystiques,
      • Soumises au politique selon notre chère éthique.
      • Sanctionné autrefois, il fait entendre sa voix,
      • Apportant aux gaulois que plus rien n’est étroit.
      • Nanti d’un grand savoir il n’est pas que miroir,
      • Tant il a un devoir pour sa propre trajectoire.
      • « L’apport de tous ces ailleurs forme avant tout l’homme de demain ! »
      • Luc ANDRE

Laisser un commentaire

 

Vitalo.fr |
double sens |
♪♪**La riviere ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pourquoipastoi
| Location d'un studio à Sali...
| Donquichotte de la Mauritanie