Madinina, L'île aux fleurs, l'île des revenants, chalè, chalè !!!

Fruit présenté : Pomme Canelle

2 octobre, 2009

La vertu de joie

Classé dans : — CATORC Charles @ 18:08

La vertu de joie pt16131 

La joie est la vertu du savoir vivre. Elle permet de rendre la vie des autres agréable. C’est la vertu par laquelle l’esprit reste inaltérable, face aux inévitables des difficultés de la vie.

“De même, je vous le dis, il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se repent.” Lc 15, 10

“mais il fallait bien s’égayer et se réjouir, parce que ton frère que voici était mort et qu’il est revenu à la vie, parce qu’il était perdu et qu’il est retrouvé.” Lc 15, 32

Vous donc aussi, vous êtes maintenant dans la tristesse ; mais je vous reverrai, et votre coeur se réjouira, et nul ne vous ravira votre joie. Jn 16, 22

« Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix » (Jn 14,27),

 

i_logo

 

Objectif :

Découvrir que la joie vient de l’intérieur de chaque personne et qu’elle ne dépend pas des facteurs, circonstances ou objets externes mais qu’elle s’acquière à force de volonté et de travail.

Comprendre que la joie implique aussi travail et abnégation, ainsi qu’une volonté vraie de rendre la vie des autres plus agréable.

Comprendre que pour être réellement heureux il faut vivre la joie chaque jour, en mettant de nous-même pour profiter de tout ce qui se présente de bon dans une journée, être forts devant les défis et les difficultés qui se présentent et enfin comprendre et accepter ses propres erreurs ainsi que celles des autres.

Former en soi la joie de vivre chaque jour, comme un véritable enfant de Dieu qui se reconnaît comme tel.

 

Joie-de-Vivre

 

Vivre la joie signifie :

• Profiter des choses, grandes et petites. Apprendre à découvrir les bonnes choses de chaque jour.

• Être heureux de la compagnie d’un ami.

• Ecouter et tenir compte, avec joie et plaisir d’aider, des nécessités des autres, en sortant de nous-même.

• Avoir toujours une attitude positive dans la vie et un esprit de lutte et d’espérance devant les difficultés.

• Accepter chacun comme il est et vivre en accord avec sa propre nature.

• Savoir découvrir Dieu, derrière chaque événement de notre vie.

• Chercher le bien des autres et les traiter avec amabilité.

• Profiter de ce que l’on a, et ne pas se plaindre de ce que l’on n’a pas.

• Savoir accepter que l’on n’ait pas et que l’on ne fera pas toujours ce que l’on souhaite.

• Être sincère, réaliste et objectif. Accepter les erreurs avec humilité et aller de l’avant avec espérance.

• Voir le bon en chacun et considérer l’amitié comme un grand don.

 

edelle_good_life

 

QU’EST-CE QUI FACILITE LA PRATIQUE DE CETTE VERTU ?

• Une personnalité communicative et aimable ; un tempérament jovial et heureux.

• L’estime, l’affection et l’amour envers les enfants, cela leur apporte joie et sécurité.

• Une vie ordonnée et simple pour apprendre à profiter des choses simples de la vie.

• Une atmosphère de paix et de sérénité dans la maison, grâce à laquelle les préoccupations excessives ne sont pas ressenties.

• La générosité. Être attentif aux nécessités des autres.

• La patience, cela nous permet de voir le bien en toutes circonstances.

• La force, elle nous permet de résister aux moments de difficulté.

• La compréhension, elle nous aide à voir la vie du point de vue des autres.

• La flexibilité et la capacité d’adaptation.

• La biendisance (Penser et parler bien des autres, en voyant toujours ce qu’il y a de meilleur en eux).

 

joie-de-vivre-visoterra-19243

 

Qu’est ce qui rend difficile la pratique de cette vertu ?

• Les tempéraments egocentriques qui préfèrent recevoir plutôt que de donner, qui s’aigrissent continuellement des circonstances qui les entourent ou de celles qui entourent leurs proches.

• Le matérialisme qui nous fait rechercher le bonheur à travers les biens matériels et qui amène à donner plus d’importance aux choses que ce qu’elles en ont réellement.

• La critique et la médisance (mal parler des autres)

• Le pessimisme

• La peur d’assumer des responsabilités

• Le respect humain * et dépendre de ce que les autres disent.

 

joie-de-vivre-visoterra-18199

 

Comment diffuser ou promouvoir la joie chez soi :

1. Proposer des activités simples et les aprécier. Ne pas dépendre des éléments matériels pour passer du bon temps en famille.

2. Favoriser les rapports respectueux, proscrire les commentaires négatifs, les plaintes constantes et les critiques.

3. Sourire constamment mais pas seulement avec un mouvement du visage. Être aimable avec tout le monde, demander et donner les choses de manière correcte.

4. Être reconnaissant. Savoir remercier de manière habituelle tout ceux qui nous entourent. Apprendre à remercier en souriant.

5. Favoriser une ambiance sereine et cordiale qui encourage les amis à se rendre volontiers chez soi. Faire le nécessaire pour qu’ils se sentent bien.

6. Se réjouir des réussites des autres membres de la famille et des amis. Les féliciter pour leurs réussites plutôt que de les critiquer lors de leurs échecs.

7. Avoir un véritable esprit de service et d’aide aux autres.

8. Ne jamais crier ou réclamer pour régler les problèmes. Savoir pardonner et comprendre, en se mettant à la place des autres.

9. Savoir faire contre mauvaise fortune, bon cœur. Faire face aux difficultés dans l’espérance et apprendre à voir en elles un moyen de croissance personnelle et de l’union familiale.

10. Donner aux choses et aux circonstances leur juste valeur. Ne pas se mettre en colère pour des choses qui n’en valent pas la peine et qui n’ont pas de solution.

 

0263-0125_la_joie_de_vivre

 

Devise de la Vertu :

Je profiterai de ce que j’ai et je mettrais mes qualités à profit pour rendre heureux les personnes qui m’entourent.

* Mais, me direz-vous, quand est-ce que nous agissons par respect humain ? Mon ami, écoutez-moi bien. C’est un jour que vous étiez […] dans une auberge où l’on mangeait de la viande un jour défendu et que l’un vous pria d’en manger ; que, vous contentant de baisser les yeux et de rougir, au lieu de dire que vous étiez chrétien, que votre religion vous le défendait, vous en mangeâtes comme les autres, en disant : Si je ne fais pas comme les autres, on se moquera de moi. — (Sur le respect humain, Sermons du Curé d’Ars, Tome premier)

 

Laisser un commentaire

 

Vitalo.fr |
double sens |
♪♪**La riviere ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pourquoipastoi
| Location d'un studio à Sali...
| Donquichotte de la Mauritanie