Madinina, L'île aux fleurs, l'île des revenants, chalè, chalè !!!

Fruit présenté : Pomme Canelle

30 octobre, 2008

Sport et Tabac

Classé dans : — CATORC Charles @ 18:47

  

thumbnailcalmq3zx1.jpg

 L’usage du tabac influe négativement sur l’aptitude sportive :

     – Par altération de la fonction respiratoire (spasmes bronchiques, diminution de la capacité respiratoire, diminution des échanges alvéolaires);

     – L’oxyde de carbone produit par la fumée du tabac a une grande affinité pour les globules rouges et il se fixe sur l’hémoglobine de ces globules rouges, rendant ceux-ci absolument inefficaces pour l’oxygénation des tissus puisque l’oxygène ne peut plus se fixer sur eux, 10 à 20% des globules rouges sont ainsi atteints.

Il s’ensuit une augmentation de la quantité de globules rouges (polyglobulie) pour faire face à ce déficit fonctionnel qui s’accompagne également d’une augmentation des globules blancs. Le sang devient plus visqueux, la déformation normale des globules rouges est diminuée, la qualité de la microcirculation est réduite.

     – D’autre part, la nicotine accélère le pouls, élève la pression artérielle et provoque une vasoconstriction des petits vaisseaux (capillaires). L’athérosclérose qui s’ensuit à terme rend l’effort physique difficile et est facteur  d’accidents cardio-vasculaires à l’effort.L’action sympathomimétique de la nicotine est source d’hyperglycémie suivie d’une hypoglycémie réactionnelle (trop de sucre suivi de pas assez de sucre dans le sang). Des altérations musculaires diminuent la capacité à l’effort.

Le tabagisme chronique, source d’athérosclérose coronarienne peut-être la cause d’infarctus du myocarde ou de troubles du rythme lors de l’effort, surtout chez le sujet de plus de 40 ans.

Il faut savoir que la mort subite du sportif de plus de 40 ans est associée au tabagisme dans 80% des cas. La cigarette après l’effort peut également provoquer un accident aigu coronarien, il est indispensable de laisser passer au moins un laps de temps d’une demi-heure avant de fumer après l’effort. Notons que l’activité sportive est un excellent moyen de prévention du tabagisme, en particulier les sports d’endurance.

Le sport peut-être une motivation supplémentaire pour arrêter de fumer de manière à poursuivre la pratique sportive dans de bonnes conditions.

Le sportif qui arrête de fumer reçoit rapidement les dividendes de ce véritable investissement :

     – Il constate très vite qu’il tousse moins;

     – respire mieux;

     – s’essouffle moins;

ce qui améliore inévitablement et de façon notable ses performances.

salsa1.jpg

Laisser un commentaire

 

Vitalo.fr |
double sens |
♪♪**La riviere ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pourquoipastoi
| Location d'un studio à Sali...
| Donquichotte de la Mauritanie